la brindille.

L’aurore
s’étire

en une fine
brindille rouge

d’où perlent
encor

quelques bourgeons

d’étoiles
qui s’évaporent

Oh ! si savoureusement

dans l’iris.
Elle soupire

& glisse
le long

des racines

de la nuit,
heurte

la campagne

puis éclate
comme du bois

fendu par le feu,
criblant les épis

et les toits
de graines de jour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________

pascale-heim

Photo: Pascale HEIM

 

Advertisements

2 thoughts on “la brindille.

    • Je suis heureux que ces lignes puissent vous ravir, tout autant, je l’espère, que le plaisir qu’elles m’ont procuré à les déposer sur le papier. Les poètes ne sont que des messagers de la vie…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s