couleurs primaires (l’urinoir).

Quelques traînées

de couleurs primaires
un peu sales
arrachent

l’Automne
à l’Été
comme l’on déchire

un papier-peint

au
grain fané.
& le monde,

les cheveux

aux vents,
crachote sa défonce

à coup de haines
& d’avarices.

Sur la cendre,

quelques traînées

de couleurs
sciées
se font entendre

−cris blafards
encor
au-dessus

d’un monde
devenu urinoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_________________

02-01_duchamp_marcel_urinoir_1917_porselein

Photo : Marcel DUCHAMP, “Urinoir”

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s