la traîne du bout du monde.

Le bus traîne
sème

mes pensées
sur des tapis

de fumées
d’échappement

elles y germent
entre les racines

aériennes
du fil-qui-chante
l’amant

de la pensée errante

et le bus accroche
pioche

sa route
sur ma poitrine

jusqu’au bout
du monde

le bus dans ma tête
gronde

des pensées bêtes
peut-être

marrantes aussi
émouvantes beaucoup

le bus traîne
sème

mes pensées
sur des tapis
de fumées
d’échappement

elles y germent
entre les racines

aériennes
du fil-qui-chante

au bout du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________

d686cd55-ee3c-4e47-b40c-ac31bbb38e02

Photo : Doreen Dee

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s