juste avant les flammes.

la vie est un voile

de fumée 

qui vous prend

autour du cou,

chaude

comme une écharpe 

l’hiver

dont les brins

conversent

avec le grain

de la peau,

rassurée.

 

Et puis, sans crier

gare,

entre deux lignes

ou sur un quai 

de gare,

elle éclate 

comme une bouilloire 

folle,

elle vous prend

à la gorge 

et puis serre,

effrayante. 

 

La vie est une fumée 

dont le voile

Vous enfume,

trop brûlante 

pour la langue

et tous les mots

connus.

 

Pour ces yeux

qu’elle dérobe

et embrume

d’embruns.

 

Juste avant les flammes 

elle éclate

comme la bouilloire 

folle

que l’on a oubliée.

 

Juste avant les flammes

elle lance 

ses dés,

et naissent

alors les volutes 

tourmentées,

 

de celles

qui se grattent

une place

dans les narines,

 

de celles

qui arrachent

à la gorge

des cris muets

 

comme le miroir

auquel on confie

nos visages

et toutes leurs fumées,

juste avant les flammes.

 

La vie n’est qu’un voile

de fumée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_____________

A4C752F0-7C21-4456-9F25-A0BBCB182C36

Photo : Joélyne CAPELLI

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s