chut…

Mes yeux

se prennent les cils

dans ta nuque

brune,
−chut !
Se cramponnent

à la racine
féroce

de tes cheveux,

là où elle embrasse

& se plante
dans l’épiderme.
Et puis ils s’abîment,

lentement,
−chutent
comme la sueur

en gouttes fiévreuses,

amarescentes,
arrachant

de ta peau brute,

pore à pore,
leur descente

aux saveurs.
Le long de ta colonne

mes yeux chutent

depuis ta nuque
brunante,
noyant

dans leur regard

une vertèbre après

l’autre

jusqu’à l’orée

de la croupe.
& mes yeux,

lacérés
de désir,

disparaissent

au bas de ton dos,
puis s’enfoncent,

délicieusement,

entre tes fesses
efflorescentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

______________

tumblr_ly03gxdk5l1qa3qmyo1_500

Photo: Inconnu

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s