la cavalcade.

Aux cieux
je demande:

«Déshabillez-vous!»
Devant moi, à mon lever

ôtez vos brumes
perdez

ces lambeaux sombres

qui vous couvrent encore.
Étoiles & autres lunes

traînardes

je vous encrerai

aux feuillets

écornés
assoiffés, qui rodent

dans mes poches.
Quand je m’avancerai

dans les jardins, fleurs

et plantes:
«Décorez-moi!»
de vos pétales,

vos feuilles
serons ma cape,

et vous frémirez

à mon passage,
passionnément.
Des Invalides,

en passant par

l’Institut, de leurs dômes
trop riches,

effeuillez-les

de leur or,
tapissez-en

les flots de la Seine

à côté.
Et Paris sera ma lampe

Et Paris sera mon écritoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________

paris

Photo: SARITA ~ https://www.instagram.com/sarimundo/

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s