après la pluie (entre ses reins).

Après la pluie,

le mistral

&

les pas perdus

―ou oubliés
palpitent
sous la chair

dorée

&

capricieuse
de cette terre

de Provence
chaude au toucher

de la tourmente

qui

vient de s’abattre
entre ses reins

verdoyants

&

brûlés.
Apres la pluie,

mes pas s’oublient
sur la chair

dorée

&

provocante
de cette terre

de Provence
tourmentée,

&

les amarres

retenant mon regard
sont larguées

dans les brumes…
Après la pluie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________

dsc_1105

Photo : Doreen Dee

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s