la fontaine blonde.

Au bas

de la route

du soleil
frémit
une chanson

oubliée,
une fontaine

blonde
à la chair

d’orange
enlacée

dans l’onde

des ans.
Elle se plaît

fragile,
fragile

des dentelles

légères
tressées

aux rougeurs

naissant
de la mer.
Une fontaine

blonde
et nue,
elle sent

l’herbe coupée

et la terre
de Provence

brûlée
de bleu.
En bas

de la route

du soleil,
perdue

comme au fond

d’un tiroir,
une chanson

oubliée
frémit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

______________

la-fontaine-blonde

Photo: Justine RAVEL

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s