rugissements.

Au sortir

d’un dessin

de fusain
les terres oubliées,
tourbillonnantes

dans leur négligé,

s’étendent
comme

une plaque de verre

sous les pieds
prête à céder,

et toisent l’horizon
au bout des yeux,

là où les couleurs
perdent la raison.
Ces terres lointaines

qui brûlent à vif

au petit matin,
griffent

leurs rugissements

de vermeil et d’or
chaudement

sur les paupières
à peine entrouvertes

des calanques…
Au sortir

d’un dessin
de
fusain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

______________

rugissements

Photo : Doreen Dee

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s