la lèvre & les volutes.

là, où la lune

frivole
montre sa gorge

à la manière

d’une fille

de joie,
qui vous vole

les esprits,
j’ai retrouvé

ta lèvre
fraîche et rose

comme le téton

d’un sein
découvert

au large

du lit,
tout mordillé

de petit matin.
Elle est rouge

de rose,
Diaphane

dans le ciel

comme la brindille
qui craque

sous la semelle.
Elle tire

sur la brune,

fait des volutes

d’arbres
en ombres,

là où la lune

montre sa gorge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________

img-20160130-022341

Photo: Jean-Michel HATTON

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s