à bout portant.

un coup de vent,

et une rêverie

tombait du balcon
au sixième,

légèrement,
comme un tissu

de soie
—transparente

& chaude,
s’attrapait

dans un arbre nu

en contre-bas,
où quelques lambeaux

de soleil
serraient

le jour comme les ailes

d’un papillon.
un coup de vent

et la rêverie
parût

s’allumer,
rouge-orangée,

comme un tison

grelotant

& transi
sous les pas

d’une belle flamme.
un coup de vent

du sixième

emportait

une rêverie

pour l’éparpiller

derrière la colline.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________

img-20141230-04309

Photo: Jean-Michel HATTON

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s