la respiration.

Comme l’amorce

d’un poème
dans le coin

d’une feuille

écornée,
s’écoule

sur l’écorce

du soir
un ciel

aux pensées

de tulipes

et de jonquilles

mêlées.
Et la colline,

capturée

dans ma poitrine,

soulève
son étrave

à l’encre noire
et puis retombe

dans un fracas

de tulipes

et de jonquilles

mêlées,
dans un coin

de jour

qui s’écoule

pris dans ma respiration

écornée

 

 

 

 

 

 

 

 

________________

daniela-akemi

Photo: Daniela A. TERUI HARTMANN

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s