caravelle (Brasserie Lipp, Paris).

C’est un rêve gris

comme

on en fait à Paris,

quand

 

on croque

avec absence

la pomme
après une bouchée

à un sou

seulement:

 

debout,

longue

& tranquille

dans son imper

 

aux reflets d’huile

noire
chuchotant

dans les dentelles

grises du ciel.
Debout,

longue

& tranquille

dans son imper,
métro & lampadaire

à Saint-Germain-des-prés,
elle prend le large.

Ses pensées

crissent & se déploient
& moi,

Depuis mon poste

de veille

je les écoute

se tendre

 

au-dessus

des flots sombres

& lointains

& absolus
de ses yeux.

 

Et moi,

sur la dernière

chaise, mon quai,

 

je demeure

à mille milles
d’elle.
Elle,

Debout,

longue

& tranquille

dans son imper,
métro & lampadaire

à Saint-Germain-des-prés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_________________

henri-cartier-bresson-brasserie-lipp-paris-1969

Photo: Henri CARTIER-BRESSON, “Brasserie Lipp, Paris” (1969)

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s